Imprimer la fiche

Gewurztraminer Rangen de Thann Clos-Saint-Urbain Grand Cru 2006 Vendange tardive

retour

Gewurztraminer Rangen de Thann Clos-Saint-Urbain Grand Cru 2006 Vendange tardive

Mise en bouteille :
Juillet 2007
Alcool acquis :
16°
Sucre residuel :
37.7 g/l
Acidite totale :
4.90
pH :
3.97
Rendement :
25 hl/ha
Optimum de degustation :
2010-2031+
Age moyen des vignes :
43 ans
Terroir :
Volcanique ( tufs & grauwackes ), exposé sud, forte pente
Indice :
VT

Description :

En décrivant le riesling et le pinot gris de ce terroir, j’expliquai déjà que 2006 était un millésime extrême, produisant des vins ayant un style particulier, où le terroir avait complètement reformaté le cépage. Le gewurztraminer n’est pas différent ! Le botrytis était intense, au point que les baies de raisin avaient pris l’aspect de grains de café. En associant la concentration des raisins à l’influence de la roche volcanique, on obtient un résultat détonant et déstabilisant pour la plupart des dégustateurs. Le 2006, et bien que plus sec, va dans la même direction que les millésimes 1998 et 1993 dans ce terroir. La fermentation était lente et soutenue. Les levures propres au Rangen sont vigoureuses et ne conservent des sucres résiduels que si la richesse au départ est très élevée. Il faut donc s’attendre à un vin puissant !


Commentaires de degustation :

1/2008: le nez est une combinaison dense d’arômes de torréfaction, pierre à fusil et poussière d’argile. Où sont donc passés les arômes variétaux, pourtant intenses, de ce cépage ? Il est probable qu’ils sont cachés dans l’immense structure de ce vin, et que peut être un vieillissement prolongé révèlera, mais il est aussi probable que ce vin intensifiera encore plus la marque du terroir. Le palais est long, puissant, structuré, riche en minéralité, au point que la finale peut presque paraître salée. Ce vin n’exprime pas le style moelleux d’une VT classique. Il se goûte en fait plus sec que les nombres laissent suggérer, dans le style d’un vin ayant un indice 3.