Imprimer la fiche

Gewurztraminer Hengst Grand Cru 2007

retour

Gewurztraminer Hengst Grand Cru 2007

Mise en bouteille :
Septembre 2008
Alcool acquis :
15.5°
Sucre residuel :
26.0 g/l
Acidite totale :
2.7 g/l H2SO4
pH :
4.0
Rendement :
29 ha/hl
Optimum de degustation :
2011-2032+
Age moyen des vignes :
56 ans
Terroir :
Marno-calcaire de l'Oligocène, exposé sud sud-est, pente moyenne à forte
Indice :
3

Description :

Mon grand-père Emile Zind a commencé à faire du vin dans le Hengst dans les années 1940. C’était toujours un de ses vignobles préférés, surtout et uniquement pour le Gewurztraminer, et cette inclinaison est restée la même encore aujourd’hui pour nous tous. Aujourd’hui, rentrent dans le Hengst un vignoble planté par Emile Zind en 1957 et un autre acquis par mon père en 1978, mais planté bien avant la deuxième guerre mondiale. Ces deux parcelles sont situées en milieu de coteau, sur un sol marno-calcaire et jouissant d’un climat chaud et sec. Sans la présence de marne, très minéralisée, ce terroir serait peut être trop chaud et le vin manquerait de structure, et malgré un climat précoce, les raisins ont besoin de beaucoup de temps pour bien mûrir. Ces conditions sont difficiles à trouver de par le monde, et c’est bien ce qui explique pourquoi ce cépage a trouvé en Alsace les meilleures conditions de croissance possible. 2007 a aussi permis le développement d’une superbe pourriture noble, que nous avons sélectionné pour produire une première SGN dans le Hengst. Ce vin est donc issu d’une sélection plus saine de raisins, ce qui explique la fermentation plus rapide et intense, laissant moins de chance aux sucres résiduels (et c’est typique du Hengst !).


Commentaires de degustation :

2/2009 : tout est dit au nez: ce n’est pas un vin varietal, mais au contraire un Hengst, plein d’expression minérale et épicée. Ce terroir ne laisse pas au vin l’occasion d’être expressif dans sa jeunesse, mais le palais est puissance et raffinement, et surtout très long. Les arômes sont dominés par la minéralité et la sucrosité est quasiment négligeable. Ce vin pourrait paraître trop puissant s’il n’était pas aussi bien équilibré par une belle acidité mûre.