Imprimer la fiche

Gewurztraminer Hengst Grand Cru 2012

retour

Gewurztraminer Hengst Grand Cru 2012

Mise en bouteille :
Août 2013
Alcool acquis :
15°
Sucre residuel :
41.0 g/l
Acidite totale :
2.7 g/l H2SO4
pH :
3.9
Rendement :
27 hl/ha
Optimum de degustation :
2017-2042+
Age moyen des vignes :
61 ans
Terroir :
Marnes, calcaires de l'Oligocène, exposé sud sud-est, pente moyenne à forte
Indice :
4

Description :

Seules les deux parcelles de Vieilles vignes, plantées en 1957 et avant 1939, sont utilisées pour produire ce vin dans le Grand Cru Hengst. Elles sont aussi situées dans le cœur historique du Grand Cru, à mi coteau, exposé au sud sud-est. Le calcaire Oligocène est un calcaire jeune, recouvert de peu de marnes et très agressif pour la vigne (45% de calcaire actif !). Le Hengst profite aussi d’un méso-climat chaud et sec, idéal pour l’obtention d’une bonne maturité physiologique sur ce cépage. La vendange est souvent tardive, mais le Hengst développe peu de pourriture noble et seulement tardivement, ce qui était le cas en 2012. Les raisins récoltés sur le Hengst ont aussi une aptitude à bien fermenter et à produire des vins puissants, moins marqués par les sucres résiduels.

 


Commentaires de degustation :

02/2012 : couleur or pale, un peu plus sombre que l’ensemble des vins issus du même cépage. On retrouve au nez des arômes d’agrumes qui peinent à s’exprimer face aux puissants arômes épicés et à l’influence du calcaire (léger goudron, fumée, pierres mouillées). Avec le temps et une bonne aération, le nez s’ouvre et devient plus raffiné alors que l’influence de l’élevage sur lies s’atténue. La montée en puissance est progressive en bouche. La structure massive du vin tapisse toute la bouche, laissant des saveurs onctueuses persistantes. La rondeur disparaît au profit d’un gras, un peu comme un vin rouge ayant des tannins très mûrs.
Il ne fait aucun doute que le Hengst sait dominer ce cépage !