Imprimer la fiche

MUSCAT GOLDERT GRAND CRU 2019

retour

Muscat Goldert Grand Cru 2019

Mise en bouteille :
Février 2021
Alcool acquis :
12.8°
Sucre residuel :
8.5 g/l
Acidité totale :
5.2 g/l H2SO4 / (8 g/l Tartrique)
pH :
3.2
Rendement :
49 hl/ha
Optimum de dégustation :
2024-2039+
Âge moyen des vignes :
32 ans
Terroir :
Calcaire Oolithique exposé est, pente douce
Indice :
1

Description :

Le Goldert sur le village de Gueberschwihr est probablement de tous les Grands Crus celui qui a la plus forte proportion de cépage Muscat, et surtout de Muscat à Petits Grains, appelé Muscat d’Alsace. Les pentes douces orientées à l’est du Goldert reposent sur un calcaire marneux riche et profond, à maturation relativement tardive capable de préserver l’acidité et le potentiel aromatique de ce cépage, même par temps chaud. Le Muscat peut être parfois extraverti et variétal. Ceci est causé par une maturité physiologique incomplète qui favorise une expression variétale ordinaire. Atteindre une belle expression du terroir sur de tels raisins nécessite un vignoble capable de ralentir la maturité mais aussi de surpasser les caractéristiques du cépage. Chose que le Goldert fait avec brio. Le Muscat est aussi un vin rare en Alsace, difficile à expliquer aux amateurs, car la plupart des vins élaborés dans le monde à partir de ce cépage sont doux. Ici en Alsace, non seulement ils sont beaucoup plus secs, mais ils ont aussi une merveilleuse acidité et un potentiel alcoolique plus faible. Ce sont de fabuleux vins à servir à table!


Commentaires de degustation :

2/2021: couleur or pâle. Nez subtil entre le floral et le fruité avec une intensité sous-jacente encore non exprimée. C’est clairement un vin aromatique, mais dont le potentiel est parfaitement maîtrisé par le terroir. La présence minérale du Goldert impose une expression aromatique élégante et complexe. Puissance moyenne avec une bonne persistance, presque typée Riesling, l’acidité garde la bouche concentrée, racée avec une finale sec. Ce vin doit vieillir en beauté et évoluera vers le style classique Goldert: menthe, bergamote, puis avec une structure en bouche minérale et racée.