Imprimer la fiche

Pinot Gris Clos Jebsal 2015 Vendange tardive

retour

Pinot Gris Clos Jebsal Vendange tardive

Mise en bouteille :
Août 2016
Alcool acquis :
12.5°
Sucre residuel :
73.0 g/l
Acidite totale :
3.5 g/l H2SO4
pH :
3.41
Rendement :
38 hl/ha
Optimum de degustation :
2020-2040+
Age moyen des vignes :
Vignes plantées en 1983
Terroir :
Marnes grises et gypse (Keuper). Exposé sud, terrasses et forte pente
Indice :
VT

Description :

Le Clos Jebsal est situé sur une pente raide exposée au sud sur la commune de Turckheim. Les failles géologiques sont très proches l’une de l’autre dans ce secteur. Le Keuper du Jebsal (Trias) est coincé entre le granite du Brand, le Muschelkalk du Boland et l’Oligocène du Heimbourg. Il est fascinant d’observer cette variation de géologie sur une distance de seulement 500 mètres, où il est possible de traverser 500 millions d’années en quelques pas. Le calcaire du Keuper est riche en argiles bleues et gypse. Le Jebsal (carrière de gypse) est le seul nom de lieu-dit à Turckheim qui est directement lié à sa géologie. Ces marnes de gypse ont une capacité de rétention d’eau importante et sont naturellement plus froides, prolongeant donc la maturation des raisins. Ceci explique l’aptitude de ce terroir à s’exprimer régulièrement à travers des vins de très grande richesse. Le contraste entre l’humidité du sol et l’aspect solaire du Jebsal permet l’installation de la pourriture noble chaque année, et donc la production de VT ou/et SGN. En 2015 toutefois, les chaleurs retardèrent le développement de la pourriture noble et afin de préserver une belle acidité, nous avions pris la décision de ne pas aller jusqu’au stade Grains Nobles et de ne produire qu’une vendange tardive. La fermentation fut rapide et vigoureuse et abouti sur un vin d’équilibre classique.


Commentaires de degustation :

8/2017: couleur intense or paille. De par la faible proportion de pourriture noble, le nez reste élégant et fruité. On y retrouve des arômes de pêches, abricots, fruits blancs ainsi qu’une touche de miel. Le palais est dans la continuation du nez qui avait déjà annoncé une certaine rondeur, tout en séduction. Belle longueur en finale, sans excès de richesse. La liqueur est fine et la sucrosité discrète. C’est un Jebsal tout en élégance qui a su parfaitement gérer les excès du millésime. C’est aussi un vin qui évoluera lentement et dans la direction du terroir. La salinité n’est pas encore présente au palais car il faut que l’ensemble se fonde avec le temps, comme tous les grands vins moelleux.