Imprimer la fiche

Pinot Gris Clos Windsbuhl 2008

retour

Pinot Gris Clos Windsbuhl 2008

Mise en bouteille :
Septembre 2009
Alcool acquis :
13.5°
Sucre residuel :
37.0 g/l
Acidite totale :
4.0 g/l H2SO4
pH :
3.5
Rendement :
35 hl/ha
Optimum de degustation :
2014-2033+
Age moyen des vignes :
31 ans
Terroir :
Calcaire Muschelkalk (Trias) exposé sud sud-est
Indice :
4

Description :

Le Pinot Gris est le cépage le plus planté dans ce clos de 6 ha situé sur les hauteurs de Hunawihr. Les vignes y poussent sur un substrat calcaire ancien du Muschelkalk, roche assez pauvre, construite sur des dépôts marins du Trias. Cette roche est perméable, bien drainée et peut se réchauffer facilement, ce qui compense la proximité froide de la forêt et son altitude (350m). C’est notre terroir le plus tardif ; mais cela est plus un avantage qu’un défaut. En effet, plus la maturation des raisins est lente, plus ils sont capables de développer la personnalité du lieu et de mûrir correctement peau, pépins, acides et tannins. C’est aussi dans ce terroir que nous avions pu constater l’effet bénéfique de la bio-dynamie sur les sols en observant le développement de la vie en profondeur dans le sol. Les micro-organismes étaient enfin à nouveau capables de dégrader les matières organiques jeunes en humus stable. Cela semble évident, mais malheureusement impossible dans un sol tassé ou tué par l’apport d’herbicides. Mieux la terre est soignée et travaillée, plus ces micro-organismes sont capables de travailler en profondeur, et cela facilite bien sûr un enracinement profond de qualité. Ce 2008 est issu de nos vieilles vignes dans le clos. Les jeunes produisent d’habitude un Calcaire, mais qui a été ajouté à notre Pinot Gris cette année. La fermentation fut très lente aboutissant sur un vin moelleux.


Commentaires de degustation :

3/2010: ceci est le seul Pinot Gris que nous avons pu mettre en bouteille en septembre 2009. Il dévoile donc aujourd’hui des arômes plus complexes de pain grillé, fruits exotiques et cire (présence de pourritures nobles) dans une expression très délicate. Le palais est sur la délicatesse et l’équilibre entre les acides et sucres, sans pour autant trop se laisser aller vers le moelleux. La finale se resserre sur la structure ferme dès 2008 et enfin exhibe tout le potentiel minéral du vin. C’est bien sûr un vin qui n’atteindra tout son potentiel que dans beaucoup d’années, lorsqu’il aura digéré entièrement sa richesse.