Imprimer la fiche

Riesling Clos Windsbuhl 2015

retour

Riesling Clos Windsbuhl 2015

Mise en bouteille :
Février 2017
Alcool acquis :
12.5°
Sucre residuel :
12.4 g/l
Acidite totale :
5.4 g/l H2SO4
pH :
2.93
Rendement :
43 hl/ha
Optimum de degustation :
2020-2040+
Age moyen des vignes :
41 ans
Terroir :
Calcaire Muschelkalk exposé sud, sud-est, moyenne/forte pente
Indice :
2

Description :

Le Vignoble du Clos Windsbuhl fait partie d’une propriété dont l’histoire remonte au 14ème siècle. Il changea de propriétaire plusieures fois dans le passé, résultat des invasions successives que l’Alsace dû subir dans le passé. Propriété de chasse des Habsbourg et donc propriété impériale, le Windsbuhl devint propriété du Roi de France en 1648. La beauté du lieu et la qualité des vins en firent toujours un lieu convoité par la noblesse de l’époque. Situé sur une petite colline proche de la forêt et en altitude, dont l’exposition tourne de l’est au sud, le Clos Windsbuhl bénéficie d’un climat très tardif. Son caractère aristocratique provient principalement de son sous-sol de calcaire Muschelkalk (sur 90m de profondeur – selon le forage effectué jusqu’à 140 mètres de profondeur pour chercher une veine d’eau). La fraicheur du lieu fut particulièrement appréciée en 2015 et permit de conserver des acidités renversantes, aussi responsables de fermentations très lentes.


Commentaires de degustation :

8/2017: couleur jaune pâle, avec quelques reflets verts, très lumineuse. Le nez est précis, presque austère et demande de l’attention. Avec un peu de patience on y découvre des arômes complexes issus du calcaire. Avec le temps on trouve les agrumes et la pierre mouillée. Il est aisé de ressentir, déjà au nez, le caractère tardif du cru. Le palais est aérien, le vin joue sur la bouche et est presque insaisissable tant l’acidité cache la maturité du raisin et procure une sensation de légèreté à l’ensemble. La finale dévoile une structure racée, tendue, typique de ce lieu. Voilà un vin de grande garde à suivre pendant de nombreuses années.