Imprimer la fiche

Riesling Brand Grand Cru 2006 Sélection de Grains Nobles

retour

Riesling Brand Grand Cru 2006 Sélection de Grains Nobles

Mise en bouteille :
Juillet 2007
Alcool acquis :
12.0°
Sucre residuel :
185.2 g/l
Acidite totale :
5.8 g/l H2SO4
pH :
3.62
Rendement :
12 hl/ha
Optimum de degustation :
2016-2036+
Age moyen des vignes :
56 ans
Terroir :
Granite biotite exposé sud, forte pente
Indice :
SGN

Description :

Seules trois SGN en riesling ont été produites au domaine Zind Humbrecht. Le riesling Brand 2006 SGN est le troisième ! (le premier était le Riesling Clos Windsbuhl 1989 et le deuxième était le Rangen 1998). Le développement du botrytis était spectaculaire sur les vieilles vignes dans ce terroir en 2006. Seule une petite sélection de grappe était nécessaire pour obtenir ce vin, tant était importante la concentration de la pourriture noble, accentuée par les rendements très faibles. Ce vin est aussi le plus riche de la trilogie avec 23° potentiels (165° Oechslés) et celui qui possède l’acidité la plus élevée. Avant de développer la pourriture noble, il est important de préciser que les grains étaient déjà très mûrs, la vigne avait terminé son cycle végétatif et prenait une teinte dorée automnale. Les SGN riesling sont rares chez nous, car nous estimons que les riesling ont souvent besoin de ce supplément de richesse et de complexité apporté par la pourriture noble. Effectuer des sélections à tout prix priverait de nombreux vins d’un surcroît de caractère. En 2006, ce dilemme ne se posait pas, car le taux de pourriture noble était proche des 80%. J’espère seulement ne pas devoir attendre à nouveau 8-10 ans pour produire ce type de vin !


Commentaires de degustation :

1/2008: quel nez ! Quelle puissance et quelle complexité aromatique ! Malgré sa richesse, ce vin dévoile déjà toute une palette aromatique de fruits blancs, miels, tilleul, agrumes, cire… La délicatesse est le caractère essentiel de ce vin qui est déjà tout plaisir. Le palais, bien que techniquement très liquoreux, ne dévoile pas sa richesse et permet à la bouche de finir sur une sensation de douceur et légèreté, soulignée par une acidité fine et très mûre. Ce vin se goûte déjà très bien aujourd’hui, même si la bouteille ouverte 3-4 jours révèle encore plus d’arômes, au point que j’ai vraiment du le cacher dans la cave pour ne pas y retourner trop souvent.