Le CLOS WINDSBUHL de Hunawihr

Son Histoire | Son Terroir | Ses Vins

clos-windsbuhlLe Clos Windsbuhl de Hunawihr

Son Histoire

Les écrits et les éloges du Windsbuhl sont nombreux et son histoire remonte à très longtemps. J.J. Becker narre l’histoire du Windsbuhl en détail dans son ouvrage « Geschichtliches über Erlach-Windsbühl bei Hunaweier ». 1912).

Les premières mentions du Windsbuhl remontent à 1324, le Domaine était alors nommé Erlach. Lorsque le Comte de Ferrette décède en 1324, Erlach devient propriété de la maison d’Autriche par l’intermédiaire d’Albrecht d’Autriche, Comte de Habsbourg qui avait épousé la fille du Comte de Ferrette. Le Domaine allait rester propriété des Habsbourg jusqu’en 1648 (traité de Westphalie). En 1481, Les Rathsamhausen de la branche « Zum Stein » devenaient propriétaires et exploitants d’Erlach.

De 1530 à 1732, les Rathsamhausen zum Stein louèrent Erlach à la ville de Riquewihr pour deux fois 101ans. Plusieurs exploitants se succédèrent, dont notamment le prédicateur de la cour Joachim Stoll entre 1647 et 1678. Dans les années 1667-1668, une maladie contagieuse s‘était répandue en Alsace et dans les villes du Rhin. A Ribeauvillé, la contagion faisait de nombreuses victimes. Pour échapper à ses ravages, la maison seigneuriale de Ribeaupierre se retira à Wihr au Val. Joachim Stoll choisit Erlach comme station intermédiaire, où il fit construire « à grands frais » une demeure dans ses vignobles, sur une butte située dans le Domaine d’Erlach, qu’il nomma Windsbuhl en 1668.

De 1732 à 1734, Erlach-Windsbuhl fut de nouveau loué à Riquewihr. De 1734à 1758, le Domaine fut loué par Siegfried von Bernholdt (aide de camps et Maréchal de France) et Marie Louise de la Pailleterie (fille Rathsamhausen zum Stein) auprès de différents bailleurs de Riquewihr et Hunawihr. Von Bernholdt construisit la grande maison du Windsbuhl (telle qu’elle existe aujourd’hui) en 1760 et aménagea la vignoble sur la colline autour de sa propriété dans sa configuration actuelle.

A cette période (1760), par ordonnance royale, la plantation de la vigne fut contingentée dans la plaine. Beaucoup de vignes furent arrachées ! Les vins du Windsbuhl, plantés en cépages nobles (« Edelgewächse »), avaient acquis à Strasbourg une forte notoriété. Les vins du Windsbuhl étaient alors fortement payés dans le vieux marché aux vins. Aussi, l’auteur retrouva t il des archives où les vins de Hunawihr étaient payés trois fois plus que ceux d’autres communes. Le 6 Juillet 1796, l’intégralité d’Erlach-Windsbuhl devenait propriété de Monsieur Nicolas Pasquay. A ce moment là, la propriété se composait de prés(1ha), terres labourables (4ha), châtaigneraie (12ha) et 6ha de vignes. A partir de 1800, le Windsbuhl était exploité par la famille Hoffmann. J. Becker rappelle que les vins nobles du Windsbuhl, rouge et Tockayer ainsi que d’autres raisins de qualité étaient avidement recherchés par les connaisseurs en vins. Les courtiers en vins de la régions emmenaient leurs clients de tous pays au Windsbuhl pour y acheter du vin en fût.

Le vignoble du Windsbuhl connut une période très faste à la fin du 19ème siècle. Toute la propriété Erlach-Windsbuhl fut achetée par Monsieur Albert Meyer de Strasbourg qui réaménagea complètement la propriété et l’agrandit en surface boisée. Les vins du Windsbuhl ont acquis alors une réputation loin des frontières Alsaciennes, comme ce le devait une ancienne propriété impériale. (ndlr). En 1987, le Domaine Zind Humbrecht se porte acquéreur du vignoble du Clos Windsbuhl, auprès de Mme Bérangère Meyer, les premiers vins issus de ce prestigieux Clos ont été vinifiés en 1988.

 


Son Terroir

Le Clos Windsbuhl est situé sur le haut de la commune d’Hunawihr, environ 15km au nord de Colmar, surplombant l’ancienne église fortifiée Sainte Hune.
Orientée du Sud au Sud-Est. De pente moyenne à forte (entre 15 et 40%), la petite colline du Windsbuhl est à une altitude élevée pour l’Alsace (environ 350m). Les vignes reposent sur un substrat de calcaire coquillier du Trias (secondaire) appelé muschelkalk, riche en argiles et en roches calcaires. Le sol est par endroit très peu profond, et la roche mère affleure souvent au milieu du coteau. Il est remarquable de noter que le Windsbuhl est sur un terroir tout à fait différent du restant de la commune.
La dégradation de ce calcaire par la vie microbienne du sol permet d’obtenir des argiles vraies qui se révèleront très intéressante dans l’expression de la minéralité des vins issus de ce cru.
La situation d’altitude, proche du massif Vosgien et à l’abri des vents du Nord, font du Windsbuhl un terroir tardif. Débourrement et floraison sont 15 à 20 jours plus tardifs que les terroirs les plus précoces d’Alsace. Ce décalage se maintien jusqu’au vendanges.
Ce terroir est particulièrement intéressant dans les millésimes chauds, car une pluviométrie plus importante (environ 650mm/an) associée à un sol qui permet une descente profonde des racines assure une plus grande résistance des vignes à la sécheresse.

Cette capacité à produire des grands vins est repris par Georges Spetz, chroniqueur et auteur de L’Alsace Gourmande en 1914, qui a établi une liste des meilleurs villages et crus d’Alsace. Il cite le Kanzelberg de Bergheim, les Geisberg, Trottacker et Zanacker de Ribeauvillé, Le Windsbuhl de Hunawihr, le Schönenburg et Sporen de Riquewihr, le Geisburger de Kaysersberg (Schlossberg), le Käferkopf de Ammerschwihr, le Brand de Turckheim, le Hengst de Wintzenheim, Isenburg de Rouffach, les Kessler, Sähring (Searing), Wanne, Kessler de Guebwiller, Ollwiller et le Rangen de Thann !

clos-windsbuhl2Vue sur le vignoble, avec en contrebas l’Eglise d’Hunawihr

 


Ses Vins

L altitude du vignoble associé au climat plus tardif de Hunawihr, font que le Clos Windsbuhl est souvent l’une des dernières vigne vendangée sur notre Domaine. Pour un même cépage, il peut y avoir jusqu’à trois semaines de décalage entre les parcelles les plus précoces du Herrenweg et le Clos Windsbuhl.
Ceci explique la qualité aromatique des vins du Clos et leur constant équilibre en acidité, garantie d’un bon vieillissement. Récolté souvent tardivement, les raisins du Windsbuhl ne botrytisent cependant que très rarement, sans doute grâce a cette situation en altitude, mais atteignent souvent des niveaux de maturité importants.

Le Clos compte aujourd’hui une superficie de 5.5ha. Le Pinot-Gris est majoritaire, suivent le Gewurztraminer et le Riesling. Nous avons aussi une parcelle de Chardonnay et d’Auxerrois, plantés proches de la forêt, qui assemblés, nous permet de produire notre cuvée de vin de table Zind.

Localiser »