Le GOLDERT GRAND CRU de Gueberschwihr

Son histoire | Son terroir | Ses vins

goldert Vue sur le vignoble du Goldert de Gueberschwihr

Son Histoire

Dès l’an 750, le « grand village de Gueberschwihr apparaît déjà comme un village de grand renom » selon l’historien du vignoble d’Alsace Médard Barth. Du moyen-âge à la révolution française, on retrouve des actes de vente et d’achat faisant référence aux évêchés de Bâle et Strasbourg, ainsi que la commune de Gueberschwihr et des abbayes proches, qui possédaient des parcelles dans le Goldert.
Une attestation de la ville de Lucerne en Suisse, délivrée en 1728, autorisait la vente des vins du Goldert sur une place privilégiée du marché, en raison de la qualité en bouquet et en vigueur des vins de ce cru. Il en fut de même à Francfort au siècle suivant.
Récemment, les vins du Goldert ont toujours été très estimés et recherchés par le négoce alsacien.

 


Son terroir

Le Goldert de Gueberschwihr est le seul terroir d’Alsace dont le substrat géologique se compose uniquement de calcaire oolithique marin. En descendant dans la partie médiane et basse du coteau (où sont situées les parcelles du domaine) le substrat oolithique est recouvert par des galets calcaires et gréseux mélangés dans une matrice argileuse riche. Le sol de ce Grand Cru est profond et est relativement riche et fertile, tout en bénéficiant d’un bon drainage naturel. L’altitude du Goldert se situe entre 250m et 350m, la pente moyenne s’oriente vers l’est et bénéficie d’un ensoleillement appréciable de 1370 heures d’avril à septembre. Le village de Gueberschwihr bénéficie d’une maturation tardive, garantissant toujours un bon équilibre en acidité des vins.

 


Ses vins

Traditionnellement on trouvait toujours beaucoup de Gewurztraminer et Muscat plantés dans le Goldert, réputé pour produire des vins, dans tous les millésimes, ayant une grande finesse, beaucoup de corps et un bouquet légèrement plus atténué et complexe. Le domaine Zind-Humbrecht possède deux petites parcelles de muscat dans le Goldert. La variété muscat petits grains (raisins rouge et blancs) y représente 90% de l’encépagement. La variété Muscat Ottonel est faiblement représentée avec seulement 10% de l’encépagement. La variété petits grains est plus exigeante et demande une parfaite maturité phénolique afin d’éviter une expression variétale vulgaire. Par contre, à pleine maturité, cette variété permet d’exprimer la structure de garde du Goldert, qui conserve une belle acidité. Un Muscat ayant atteint sa plénitude sur ce terroir peut souvent être confondu avec un grand riesling sur la structure de bouche.
Le terroir argilo-calcaire est aussi un grand révélateur du Gewurztraminer. Ce cépage trouve dans le Goldert une grande plénitude et richesse. Le caractère tardif de ce cru permet l’obtention de pourriture noble dans beaucoup de millésime et le Goldert sera souvent un vin moelleux dans ce cépage.

Localiser »