Le HEIMBOURG de Turckheim

Son Histoire | Son terroir | Les vins

heimbourgVue sur le vignoble cépage Riesling du Heimbourg de Turkheim

Son histoire

Bien que cadastré et très connu sur la commune de Turckheim, le Heimbourg n’est que très peu mentionné dans l’histoire de la ville de Turckheim. Ce coteau de très forte pente est particulièrement difficile à exploiter et il s’est malheureusement retrouvé en grande partie en friche depuis la première guerre mondiale. La forte pente, la présence importante de cailloux calcaire et surtout un entretien couteux des murets aura découragé de nombreux vignerons, préférant ainsi l’exploitation des vignes de plaines adjacentes, plus productives et moins onéreuses.
Intrigué par cette belle colline calcaire, unique sur la commune de Turckheim, Léonard Humbrecht s’était rapproché des quelques rares producteurs de Heimbourg. Au fil des années, le Domaine aura acquis 4ha, sur un lieu-dit cadastré comprenant seulement 7ha sur la commune de Turckheim. Les parcelles furent plantées entre 1983 et 1997.

 


Son terroir

Le Heimbourg de Turckheim est un petit coteau qui tourne sa forte pente du sud vers l’ouest. Détaché du Brand par une zone de failles, la colline du Heimbourg est bien distincte. Une majorité des 7ha de ce lieu-dit est face à l’ouest, regardant le Brand, puis, une petite partie tourne brusquement vers le Sud en accentuant sa pente pour dépasser les 50%, surplombant le Clos Jebsal.
Ce coteau bénéficie d’un long ensoleillement en soirée, grâce à sa position face à la vallée de Munster, les vignes ne sont pas sous l’ombre portée des Vosges. Sur le versant Ouest, c’est un terroir tardif, les raisins mûrissent lentement, conservent toujours une belle acidité et développent de la pourriture noble très tardivement. Le versant Sud est naturellement beaucoup plus chaud et précoce, (idem au Clos Jebsal), mais bénéficie toujours du vent de la vallée empêchant un développement trop précoce de la pourriture noble.
Le sol se compose d’un substrat argilo-calcaire du tertiaire (calcaire oligocène et marnes interstratifiées) où les roches calcaires jaunes ou blanches sont présentes en grand nombre en surface. Nous avons choisi de planter le Pinot Gris (1.6ha) sur la partie haute, face à l’Ouest, qui est la plus pauvre et rocailleuse. Le Gewurztraminer (1ha) se situait juste en-dessous, également face à l’Ouest. Le petit versant Sud, a été planté en 1994 en Riesling (1.15ha). En 1997, nous avons également planté une petite parcelle de 0.3ha en Pinot noir.

 


Les vins

Les vins produits sur le Heimbourg sont riches, opulents, souvent très épicés. La pourriture noble peut être bien présente dans le cas d’une récolte tardive. L’exposition ouest crée une alternance entre les brumes matinales et le soleil en soirée qui est très favorable au développement de la pourriture noble. Le mûrissement plus lent des raisins en fait souvent des vins plus aromatiques dans leur jeunesse que son voisin le Clos Jebsal.
Le substrat calcaire, même en cas d’ensoleillement fort, reste frais en profondeur. Cela explique un support acide très intéressant sur les vins du Heimbourg ainsi qu’un beau potentiel de garde.
La grande diversité des cépages sur ce petit cru s’explique par une forte variation du terrain entre le haut du coteau (planté en Pinot Gris) qui est plus pauvre et exposé au vent, et le bas, plus profond, riche et mieux protégé des vents. La partie exposée au sud est bien sur la plus chaude et permet un murissement optimal du Riesling.
Le Pinot noir fut introduit sur la partie basse exposée à l’ouest, dans le but de favoriser une maturation lente dans un climat capable de conserver un excellent état sanitaire. La pourriture noble se développe bien sur ce terroir, mais uniquement très tardivement. Le pinot Noir est récolté bien avant ce stade. La marne calcaire oligocène est aussi riche en fer (argile rouge) et est donc aussi adaptée à la production d’un grand vin rouge.*
En 2012, nous avons été contraints à arracher notre parcelle de Gewurztraminer, alors qu’elle n’avait que 30 ans. Cette parcelle, plantée sur des clones était très atteinte par la maladie de l’Esca (champignon du bois) et toutes nos tentatives pour éradiquer cette maladie ont été infructueuses. L’évolution climatique et la recherche de finesse dans le cépage Riesling nous incitent à replanter cette parcelle avec ce cépage. Le dernier millésime de Gewurztraminer Heimbourg sera donc le 2012.

Localiser »