Millésime 2005

Présentation

L’hiver 2004/2005 était relativement sec, idéal pour les plantations hivernales, jusqu’à la fin du mois de mars. Des pluies importantes, fortement souhaitées, ont apporté toute l’eau nécessaire à la vigne au printemps. L’abaissement des températures avait retardé le débourrement jusqu’à la mi/fin avril. Mai et juin étaient chauds et secs, avec cependant quelques pluies irrégulières qui ont fait retarder la floraison dans certains vignobles. La plupart des vignobles situés sur les communes de Gueberschwihr, Wintzenheim, Turckheim et Hunawihr avait fleuri début juin, alors que Thann ne finissait la floraison que vers le 22 juin. Le nombre de raisins et de baies était normal (le fait de ne pas rogner la vigne permet une réduction de la taille des raisins et du nombre de baies). La récolte s’annonçait dans la normale des derniers millésimes.

 

Entre juillet et août, très chaud et sec en France, avaient apportés quatre pluies significatives (entre 10 et 20mm), bien étalées dans le temps et qui étaient parfaites pour les vignes. A la fin du mois d’août, l’herbe était toujours verte dans le vignoble et il n’y avait aucun signe de stress hydrique. L’état sanitaire du vignoble était parfait, dans la mesure où tous les soins étaient apportés correctement.

 

Le climat début août était plus froid, avec les températures situées souvent en dessous de 15°C. Ce type de climat (similaire en 2002 et 2004), retarde légèrement la véraison, mais permet surtout la conservation d’une acidité importante, caractéristique importante de l’année 2005.

 

De la dernière semaine du mois d’août jusqu’à la fin des vendanges, les températures étaient chaudes, voire caniculaires fin août et début septembre. Octobre 2005 était le plus chaud après 2001 ces dernières dix années ! Ces conditions idéales avaient permis une maturation parfaite des raisins, une acidité élevée mais mûre (peu d’acide malique, pH faibles), des raisins sains avec des baies petites et denses. Seuls certains vignobles de riesling, certainement portant trop de raisins, ont soufferts de stress hydrique en 2005 et ont eu du mal à mûrir correctement. Le climat était exceptionnel durant toutes les vendanges, à l’exception d’un passage très pluvieux de 4 jours (fin septembre/début octobre).

 

Le pinot-noir et le muscat étaient vendangés fin septembre. Nous avions alors attendus quelques jours après les pluies de début octobre pour reprendre les vendanges à partir du 6 octobre avec tous les autres cépages. Le temps était sec et chaud jusqu’à la récolte de la dernière parcelle (gewurztraminer Rangen). Tous les rieslings ont une acidité élevée (6 à 7 g/l H2SO4) et une bonne maturité allant de 12° à 15° potentiels. Le gewurztraminer a produit des vins de type secs dans les graves du Herrenweg, alors que les coteaux atteignaient des maturités plus élevées grâce à la présence de pourriture noble, culminant en Vendanges Tardives dans le Goldert et Clos Windsbuhl et en Sélection de Grains Nobles dans le Heimbourg (première fois depuis 1989 !). La pourriture noble se développait rapidement dans les pinot-gris, cépage le plus faible en rendement en 2005. Nous avons récolté le Clos Windsbuhl (trie spéciale), Rotenberg, Heimbourg et Clos Jebsal en Sélection de Grains Nobles.

La plupart des vins ont fermenté très lentement. Comme d’habitude, aucun vin n’était chaptalisé ou inoculé avec des levures commerciales. L’ensemble du Domaine est cultivé en biodynamie. Les rendements moyens sont de 35.4hl/ha.

Lire la suite Fermer