Millésime 2010

Présentation

2010 sera probablement considéré comme un des millésimes les plus extrêmes des dernières années, en passant de températures allant de -26°C au plus froid à des jours de canicule en juillet. 2010 est aussi l’une des plus petites récoltes enregistrées en Alsace avec des rendements parfois réduits au tiers d’une récolte normale.

Le 19 décembre 2009, les températures étaient si froides que même les sapins de Noël étaient gelés ! Malheureusement, beaucoup de bourgeons et parfois des ceps furent aussi détruits par le gel dans les secteurs sensibles au froid (plaine de Colmar). L’hiver se prolongea jusqu’en avril, retardant le débourrement des vignes. De belles périodes en mai ont par contre permis une floraison mi-juin, à l’exception du Windsbuhl et Rangen plus tardifs. Une forte chute des températures mi-juin provoqua une chute des fleurs (coulure) ainsi que du millerandage, expliquant en partie la très faible récolte 2010. Ce phénomène était très marqué sur tous les cépages, même ceux qui sont résistants comme le riesling ou le pinot-gris. Seuls le Rangen et le Clos Windsbuhl furent un peu épargnés, ayant fleuri plus tard par un temps plus chaud.

Juillet était très chaud, entrecoupé d’averses importantes. Août était frais et très humide (125mm d’eau) avec presque le double d’une pluviométrie normale. Curieusement, l’oïdium était la maladie la plus à craindre. De novembre 2009 à octobre 2010, nous avons enregistré les précipitations suivantes : Thann (698mm), Windsbuhl (612mm) et Turckheim (615mm), soit un peu plus que la normale à Turckheim (525mm). En août 2010, les vignes étaient très belles, les sols étaient couverts par un joli tapis végétal bien vert, et, malgré le climat, les raisins étaient très sains.

A la fin d’août, le climat redevint très chaud et sec. Le beau temps s’installa jusqu’à la fin des vendanges, avec bien sur des températures plus fraîches en fin de saison. Les raisins avaient un état sanitaire impeccable. La pourriture noble ne se développa que tardivement sous l’influence de vents froids. Les vendanges débutèrent le 20 septembre pour finir le 18 octobre à Thann. Cette fin de vendange était plus précoce qu’espérée, en partie grâce au temps exceptionnel.

Tous les vins de 2010 sont caractérisés par une très belle acidité structurante, des pH faibles et une maturité normale pour vins secs avec quelques vins récoltés en sur-maturités. Les fermentations étaient très lentes, durant souvent plus de 12 mois, de façon similaire aux 2008. Les rendements sont très faibles, la moyenne du domaine étant de 29hl/ha avec beaucoup de Grand Crus et gewurztraminers inférieurs à 20hl/ha. Tous les cépages ont bien réussi en 2010. La pourriture noble ne s’installa que tardivement fin septembre, il fut donc possible de récolter des raisins très sains en début de vendanges.

Comme beaucoup de millésimes précédents, les pratiques bio-dynamiques nous ont permis d’obtenir des raisins bien mûrs avant tout développement du botrytis. Les Riesling Rangen et Clos Windsbuhl furent les deux derniers vignobles à être récoltés sur le domaine, encore très sains, produisant des vins secs. Seules deux SGN furent produites sur le Clos Windsbuhl et l’incontournable Clos Jebsal, ainsi que des VT sur le Herrenweg, le Brand et le Clos Jebsal.

Sans aucun doute, 2010 est en passe de devenir un millésime exceptionnel de grande garde.

Lire la suite Fermer
Pinot Blanc 2010 2010 / Autres Zind 2010 2010 / Autres Muscat Herrenweg de Turckheim 2010 2010 / Muscat Muscat Goldert Grand Cru 2010 2010 / Muscat Riesling Terroir d’Alsace 2010 2010 / Riesling Riesling Gueberschwihr 2010 2010 / Riesling Riesling Thann 2010 2010 / Riesling Riesling Turckheim 2010 2010 / Riesling Riesling Herrenweg de Turckheim 2010 2010 / Riesling Riesling Heimbourg 2010 2010 / Riesling Riesling Clos Häuserer 2010 2010 / Riesling Riesling Clos Windsbuhl 2010 2010 / Riesling Riesling Brand Grand Cru Vieilles Vignes 2010 2010 / Riesling Riesling Clos Saint Urbain Rangen de Thann Grand Cru 2010 2010 / Riesling Pinot Gris Calcaire 2010 2010 / Pinot-Gris Pinot Gris Herrenweg de Turckheim 2010 2010 / Pinot-Gris Pinot Gris Heimbourg 2010 2010 / Pinot-Gris Pinot Gris Rotenberg 2010 2010 / Pinot-Gris Pinot Gris Clos Windsbuhl 2010 2010 / Pinot-Gris Pinot Gris Clos Saint Urbain Rangen de Thann Grand Cru 2010 2010 / Pinot-Gris Gewurztraminer Calcaire 2010 2010 / Gewurztraminer Gewurztraminer Gueberschwihr 2010 2010 / Gewurztraminer Gewurztraminer Herrenweg de Turckheim 2010 2010 / Gewurztraminer Gewurztraminer Herrenweg de Turckheim Vieilles Vignes 2010 2010 / Gewurztraminer Gewurztraminer Heimbourg 2010 2010 / Gewurztraminer Gewurztraminer Clos Windsbuhl 2010 2010 / Gewurztraminer Gewurztraminer Hengst Grand Cru 2010 2010 / Gewurztraminer Gewurztraminer Clos Saint Urbain Rangen de Thann Grand Cru 2010 2010 / Gewurztraminer Riesling Brand Grand Cru Vieilles Vignes 2010 Vendange tardive 2010 / Riesling Pinot Gris Vieilles Vignes 2010 Vendange tardive 2010 / Pinot-Gris Pinot Gris Clos Jebsal 2010 Vendange tardive 2010 / Pinot-Gris Gewurztraminer Vieilles Vignes 2010 Vendange tardive 2010 / Gewurztraminer Pinot Gris Clos Windsbuhl 2010 Sélection de Grains Nobles 2010 / Pinot-Gris Pinot Gris Clos Jebsal Trie Spéciale 2010 Sélection de Grains Nobles 2010 / Pinot-Gris


Note :

  • Mise = date de mise en bouteille
  • alc = alcool acquis du vin
  • SR = sucres résiduels
  • hl/ha= rendement en hectolitre par hectare
  • 2002 – 2010… = période de consommation du vin. (la date optimale dépendant beaucoup du goût de chacun)

Indice:

Niveau de sucrosité au palais. Cette note essaye de combiner les sucres résiduels, l’alcool, l’acidité et la structure générale du vin pour mieux en comprendre son style. Il est clair que cette perception peut varier d’une personne à une autre et cet indice n’est là que pour éviter d’éventuelles erreurs de service du vin.

Echelle de 1 à 5 :

  • 1 : vin techniquement sec (<2 à 6g/l)
  • 2 : pas techniquement sec, mais les sucres ne sont pas apparents de façon évidente au palais. Certains dégustateurs peuvent trouver une légère rondeur en fin de bouche.
  • 3 : sucrosité moyenne, plus importante dans la jeunesse du vin, s’estompera progressivement avec l’age.
  • 4 : vin moelleux.
  • 5 : vin moelleux, très proche d’une vendange tardive.