Millésime 2011

Présentation

En observant les millésimes récents, il est possible de constater que la nature est de plus en plus précoce et 2011 a battu tous les records précédents. L’hiver 2010/2011 était très aride et la période mars-mai 2011 était de surcroît très chaude. Un débourrement précoce, presque un mois en avance à la fin mars, était une conséquence naturelle de cette douceur.

De juin à août, le retour à une météo normale avec des pluies bénéfiques régulières, a pu assurer une alimentation hydrique suffisante aux vignes car l’hiver, très sec, n’avait pas pu permettre de créer beaucoup de réserves en eau. D’octobre 2010 à la fin des vendanges 2011 nous avions enregistré les moyennes suivantes : Thann (627mm), Turckheim (482mm) et Hunawihr (608mm). Ces précipitations sont légèrement inférieures à la normale calculée sur 50 ans, mais correspondent à la moyenne des dix dernières années. 2011 n’est pas une année de stress hydrique car la répartition des pluies était idéale pour la vigne. La période de maturation septembre/octobre était plus sèche, à nouveau très favorable pour l’évolution de la maturité et l’état sanitaire des raisins.

La floraison commença le 20 mai dans nos terroirs les plus précoces, provoquée par des records de température (37°C à Colmar). La plupart de nos vignobles avaient donc fini de fleurir avant juin, à l’exception du Clos Windsbuhl et du Rangen. La floraison fut rapide, laissant présager une maturité homogène, et, suite à la petite récolte 2010, il était facile de prévoir une plus grande fertilité des bourgeons en 2011 et donc un potentiel de récolte plus important.

Durant l’été, la maturation fut rapide, malgré un mois d’août plus frais et pluvieux. Il permit aux vignes de ralentir légèrement leur activité et aussi de garder une certaine acidité. Sans cela, nous aurions probablement dû commencer les vendanges en août. Celles-ci débutèrent le 5 septembre par les pinot-gris et le 12 pour les autres cépages pour finir le 4 octobre, en faisant l’une des plus précoces sur le domaine.

A l’exception de quelques risques de développement de pourriture grise au début des vendanges, surtout sur les pinot-gris de terroirs précoces, 2011 était un millésime facile avec une météorologie favorable pendant la période de cueillette. Tout comme les millésimes chauds et précoces récents (2009, 2007), obtenir une maturité physiologique tôt était crucial afin de pouvoir récolter les raisins avant que l’acidité ne chute de trop, et, que la richesse en sucre ne soit excessive. L’utilisation des préparats bio-dynamiques permet de guider la vigne dans sa croissance et donne des informations importantes à la plante pour qu’elle comprenne bien l’importance d’un arrêt de croissance précoce et d’une floraison et véraison rapide. La nature même de la vigne est de croître et de faire pousser des parties végétales, or ceci s’oppose aux mécanismes de maturation du raisin. Il est primordial pour une bonne maturation du raisin (sucre et surtout physiologique) que la vigne ne soit plus en croissance. Certaines pratiques de travaux en vert (absence de rognage par exemple) facilitent le franchissement de ce cap difficile, mais les préparats bio-dynamique ont aussi pour vocation de faire comprendre à la vigne ce qu’on attend d’elle : mûrir correctement des raisins et non pas pousser jusqu’à la cime des arbres. Cela peut paraître incompréhensible pour le non pratiquant, mais force est de constater qu’aujourd’hui, nous récoltons nos raisins beaucoup plus tôt !

2011 est une grande récolte en Alsace. La moyenne de notre domaine est de 56hl/ha (37hl/ha sur les Grands Crus seuls). 2011 est aussi le premier millésime où les lieux-dits et villages bénéficiaient d’une déclaration à part et donc de rendements maximum plus faibles (68hl/ha pour les lieux-dits et 72hl/ha pour les villages). Malgré des rendements qui peuvent être jugés comme importants, il y eu moins de vins de villages et lieux-dits produits en 2011 en Alsace car la production fut trop importante et beaucoup de vins ont donc été déclassés en AOC Alsace.

Les vins de 2011 sont caractérisés par une acidité normale, légèrement supérieure à 2009 mais bien inférieure à 2010 ou 2008. Les fermentations furent rapides pour les vins de cépage mais très lentes pour les vins de lieux-dits ou Grands Crus. Tous les cépages montrent un potentiel très intéressant et 2011 sera probablement considéré comme un bon à très bon millésime, avec une partie des vins pouvant être appréciée plus tôt que 2010. Dans l’ensemble, les vins de 2011 se caractérisent par une jolie expression aromatique, assez délicate et ceci malgré le caractère solaire de 2011. Ils présentent aussi une résistance à l’évolution une fois la bouteille ouverte qui est assez spectaculaire. Certes, l’acidité est un excellent facteur de conservation car une belle acidité apportera une harmonie entre les éléments du vin (alcool, sucres, tanins, acidité…), mais 2011 se caractérise par une belle maturité physiologique et donc aussi des tanins mûrs importants, qui eux sont de très efficaces antioxydants

Lire la suite Fermer
Pinot Blanc 2011 2011 / Autres Zind 2011 2011 / Autres Muscat 2011 2011 / Muscat Muscat Goldert Grand Cru 2011 2011 / Muscat Riesling Terroir d’Alsace 2011 2011 / Riesling Riesling Calcaire 2011 2011 / Riesling Riesling Herrenweg de Turckheim 2011 2011 / Riesling Riesling Heimbourg 2011 2011 / Riesling Riesling Clos Häuserer 2011 2011 / Riesling Riesling Clos Windsbuhl 2011 2011 / Riesling Riesling Brand Grand Cru 2011 2011 / Riesling Riesling Brand Grand Cru Vieilles Vignes 2011 2011 / Riesling Riesling Clos Saint Urbain Rangen de Thann Grand Cru 2011 2011 / Riesling Pinot Gris Calcaire 2011 2011 / Pinot-Gris Pinot Gris Thann 2011 2011 / Pinot-Gris Pinot Gris Rotenberg 2011 2011 / Pinot-Gris Pinot Gris Clos Windsbuhl 2011 2011 / Pinot-Gris Pinot Gris Clos Saint Urbain Rangen de Thann Grand Cru 2011 2011 / Pinot-Gris Gewurztraminer 2011 2011 / Gewurztraminer Gewurztraminer Calcaire 2011 2011 / Gewurztraminer Gewurztraminer Gueberschwihr 2011 2011 / Gewurztraminer Gewurztraminer Turckheim 2011 2011 / Gewurztraminer Gewurztraminer Heimbourg 2011 2011 / Gewurztraminer Gewurztraminer Clos Windsbuhl 2011 2011 / Gewurztraminer Gewurztraminer Goldert Grand Cru 2011 2011 / Gewurztraminer Pinot Gris Clos Jebsal 2011 Vendange tardive 2011 / Pinot-Gris Gewurztraminer Herrenweg de Turckheim Vieilles Vignes 2011 Vendange tardive 2011 / Gewurztraminer Gewurztraminer Hengst Grand Cru 2011 Vendange tardive 2011 / Gewurztraminer Pinot Gris Clos Jebsal 2011 Sélection de Grains Nobles 2011 / Pinot-Gris


Note :

  • Mise = date de mise en bouteille
  • alc = alcool acquis du vin
  • SR = sucres résiduels
  • hl/ha = rendement en hectolitre par hectare
  • 2002 – 2010… = période de consommation du vin. (la date optimale dépendant beaucoup du goût de chacun)

Indice:

Niveau de sucrosité au palais. Cette note essaye de combiner les sucres résiduels, l’alcool, l’acidité et la structure générale du vin pour mieux en comprendre son style. Il est clair que cette perception peut varier d’une personne à une autre et cet indice n’est là que pour éviter d’éventuelles erreurs de service du vin.

Echelle de 1 à 5 :

  • 1 : vin techniquement sec (<2 à 6g/l)
  • 2 : pas techniquement sec, mais les sucres ne sont pas apparents de façon évidente au palais. Certains dégustateurs peuvent trouver une légère rondeur en fin de bouche.
  • 3 : sucrosité moyenne, plus importante dans la jeunesse du vin, s’estompera progressivement avec l’age.
  • 4 : vin moelleux.
  • 5 : vin moelleux, très proche d’une vendange tardive.